Décès de Gabriel Charpentier

Le poète et musicien Gabriel Charpentier est décédé le 7 novembre 2019 au Centre de soins Jean-de-Lalande à Montréal des suites d’une longue maladie dégénérative. Les ayants droit de la famille n’ayant pas souhaité diffuser l’information, nous sommes désolés que celle-ci nous parvienne si tard.

À la fois compositeur et dramaturge, Charpentier consacre toute sa carrière à mettre en symbiose musique et théâtre. Cette démarche se traduit notamment par la manière inventive dont il brouille les rôles d’acteurs et de musiciens. Charpentier explore cette avenue tant dans la musique qu’il compose pour le théâtre que dans ses propres opéras et oeuvres de théâtre musical. Formé d’abord comme pianiste, Charpentier développe un langage musical fortement ancré dans le chant grégorien qu’il étudie chez les Bénédictins de Saint-Benoît-du-Lac (1945-47). Cette emphase sur la voix et le drame le distingue par ailleurs de ses contemporains, dont nombreux sont héritiers des langages sériels et post-sériels. À partir de 1954, il réalise et produit de nombreuses émissions télévisées consacrées à la musique pour la Société Radio-Canada. Il devient ensuite directeur musical du Théâtre du Nouveau Monde (1959-72). Comme enseignant, il travaille à l’École nationale de théâtre du Canada et au Banff Center for the Arts. Ces emplois variés lui permettent de réaliser et disséminer sa vision d’une musique complètement intégrée à l’oeuvre théâtrale, marquant la scène culturelle canadienne de façon indélébile.

Gabriel Charpentier laisse dans le deuil ses enfants Pierre Charpentier, Emmanuel Charpentier et Claire Charpentier-Dewar. Ses amis Denys Bouliane et Ingrid Schmithüsen lui ont procuré un soutien constant au cours des dernières décennies de sa vie. Au fil de la progression de la maladie, ils ont assuré le suivi avec les intervenants en santé ainsi que le personnel soignant et ont organisé les réaménagements successifs nécessaires dans des lieux de plus en plus appropriés à son état. Comme il avait accumulé des archives substantielles, le Fonds Gabriel Charpentier a été constitué à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) par Denys Bouliane et la musicologue Lyse Richer à la suite d’un travail intensif de classification. Plusieurs documents relatifs à ses activités de Conseiller artistique au Service des Émissions musicales à la télévision de Radio-Canada (avec Pierre Mercure, entre autres) ou comme collaborateur au Théâtre du Nouveau Monde, à l’École Nationale du Théâtre et au Festival Stratford sont disponibles. Avec ces documents ainsi que ceux déposés au Centre de Musique Canadienne au Québec, tous peuvent avoir accès aux jalons de la vie hors du commun de cet acteur important de notre vie culturelle.

Pour aller plus loin…

Fonds Gabriel Charpentier – BAnQ

Charpentier, Gabriel – L’Encyclopédie Canadienne


Mot de Denys Bouliane, octobre 2021

On rencontre parfois au cours d’une vie des êtres hors du commun ou, pour être plus précis, hors normes. Gabriel Charpentier était de ceux-là. Au-delà de sa contribution à la vie artistique de notre culture, Gabriel m’a toujours fasciné par sa magnifique capacité à rêver, à fabuler dans toutes les couleurs possibles du spectre, sans limites, sans bornes, et sans contingences. Et ces rêves constituaient bien souvent des remises en question de l’ordre établi, des ponts jetés entre moult domaines d’activités créatrices et de sensibilités, entre le réel et le possible. Avec le recul, on est ébahi, entre autres, par le climat d’ouverture, de découverte, même mêlé de belle témérité, qui a marqué sa collaboration aux Émissions musicales à la télévision de Radio-Canada avec Pierre Mercure dans les années soixante; époque où la culture du concert et du théâtre avait une place dans les médias, époque où la mission était de proposer à toutes et à tous des œuvres fortes, significatives et susceptibles d’ouvrir le cœur et l’esprit; époque où on apprenait à se situer dans les grandes mouvances artistiques internationales. Au fil des dernières décennies du siècle dernier, la place accordée aux grands rêveurs fantasques comme Gabriel a rétréci, souvent au profit de promoteurs et de tenants d’une culture de masse bêtement mercantile, aux profiteurs locaux irresponsables et à courte vue, ainsi — osons le dire — qu’à de nombreux fossoyeurs de l’esprit d’invention et de dépassement, comme en témoigne le triste démantèlement de la chaîne culturelle de Radio-Canada. Dans le souffle de ces vents contraires, et pour préserver un peu de saines fantaisies, les moments que j’ai passés avec Gabriel à tout décomposer et recomposer selon nos bons plaisirs et nos sensibilités, les moments passés à se jouer des époques en enchaînant et entremêlant tirades, vers ou proverbes, les moments passés à goûter les plaisirs du palais et de l’esprit, les moments passer à imaginer l’improbable voire même l’impossible, tous ces moments resteront à jamais précieux, irremplaçables et inaltérables.

Merci Gabriel! Je sais qu’avec une personnalité comme la tienne tout n’a pas été facile. Mais ton bel esprit frondeur demeure en nous.

Ton ami Denys.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s